Foire aux questions avec Rock

 

Prenez note que cette section restera vierge pendant la phase alpha du site web

 

Ici Rock lui-même répondra aux questions qui lui sont le plus souvent posées. N'hésitez pas à poser vos questions au rockbeaupreentraineur@gmail.com

01 Qu'est-ce qui fait un bon cheval de baril ?

Il existe trois points importants pour déterminer si un cheval aura les capacités de pratiquer cette discipline. Le premier point est les aptitudes physiques et mentales déterminées par la génétique. Le talent pour les courses de baril est souvent transmis via des génétiques qui ont prouvé. Le deuxième point est la conformation. Cela va déterminer si le cheval sera durable comme athlète ! C'est une discipline très exigeante au niveau physique. Le troisième point est la technique de dressage. Il vaut toujours mieux commencer une discipline en apprenant les bonnes bases. Une bonne technique qui respecte la biomécanique va pouvoir former un athlète qui sera bien dans son sport, autant physique que mental !

02 Quel mors dois-je utiliser pour faire des courses de baril ?

Le mors est avant tout un outil de travail. Souvent les cavaliers sont embêtés par rapport au choix du mors. Le point primordial concernant la bouche du cheval ne se retrouve pas dans le choix du mors, mais plutôt dans l'entraînement de la bouche. On dit '' faire la bouche pour que le cheval apprenne à se décrocher du mors''. Cela est l'étape primordiale et la plus importante. Si le cheval n'a jamais appris, cela doit être fait par un professionnel avec un mors à filet avant d'introduire d'autres mors. Il est important de comprendre qu'il n'existe aucun ''mors magique approuvé par Rock''. La bonne utilisation des différents mors réside dans les mains du cavalier. La main doit apprendre à résister ou céder au bon moment si l'on veut que notre cheval conserve une bonne bouche (ce qui nécessite beaucoup d'heures de pratique!!!). Alors avant de changer de mors, demandez-vous si le problème ne pourrait pas venir de vos mains!!  

03 Quoi faire avec un cheval qui ''droppe de l'épaule'' ou anticipe ?

Les chevaux qui anticipent les virages sont souvent des bêtes que les cavaliers ont été trop exigeants pour les asseoir avant de tourner. Dans une course de barils, on demande à notre bête de se regrouper, de rester en équilibre et on accélère dans les tournants. C’est une erreur de les asseoir trop sévère au baril. Il s’agit de ralentir, rapetisser la foulée, garder l’épaule intérieure debout et de pousser l’animal à tourner. Il ne faut pas tirer un cheval pour tourner.

Solutions :

  1. À l’endroit où le cheval anticipe, on attrape l’épaule intérieure et on agrandit notre entrée au baril.

  2. On ne laisse pas le cheval tourner à l’endroit habituel et on continue d’avancer vers le mur

  3. On tourne plusieurs fois autour du même baril en gardant les épaules debout.

  4. On donne plus d’espace derrière le baril et on conduit l’animal à 2 mains pendant l’entraînement.

  5. À l’endroit où le cheval anticipe, on attrape l’épaule intérieure et on tourne dans la direction opposée lorsque l’épaule est légère, on aborde le tournant.

  6. IMPORTANT !!!Toutes ces corrections doivent être effectuées à la perfection et au bon moment sous risque d’aggraver le problème. Il est très délicat de corriger un animal alors je vous recommande de le faire faire à priori par un entraîneur et, par la suite, poursuivre les leçons sous supervision et éventuellement le faire vous-même !

04

05