Les 5 Points de la Technique Donleo

Technique Donleo (course de barils)

1- L’œil, le nez et les cotés de bouche. -Tout comme l’humain le cheval a besoin de ses yeux pour performer, alors c’est essentiel de se préoccuper de ce point. -Imaginer un cheval aveugle, il aura beau avoir toutes les qualités du monde ce sera impossible pour lui de courir. -En tout temps, je dois m’interroger à savoir où est le regard de ma bête car son regard doit devenir mon regard. -Donc les côtés de bouche sont très importants à développer car ils apportent le regard dans la direction voulue. -Un cheval prêt pour la compétition ne laissera pas son regard être dérangé par le stress ou d’autres facteurs. -Le regard apporte le but et le vouloir. Le cavalier se doit de développer ce point car c’est le plus important. -Il y a plusieurs façons d’améliorer les cotés de bouche, rappelez–vous seulement d’une chose, le cheval qui a peur des mains trop sévères ne portera jamais son regard au bon endroit. -La sensibilité des côtés de bouche varie d’une bête à l’autre..

2. Le rassemblé (chanfrein à la verticale) -Un cheval travaillera bien, s’il peut s’arrondir dans le mouvement. -Une colonne vertébrale est faite pour s’arrondir vers le bas et non vers le haut. -Montrer au cheval à aller derrière le mors et lorsque le chanfrein est à la verticale notre cheval est prêt à travailler de façon naturelle. 2.suite (le rassemblé) -Le cheval pousse le nez pour courir et remet son chanfrein à la vertical pour tourner. -Garder votre cheval le plus naturel possible, il ne s’agit pas de descendre la tête de votre animal mais, de l’arrondir.

3. L’impulsion, l’avant le respect des couloirs(jambes) -Les mains indiquent et les jambes poussent la bête dans le couloir. -On pousse le cheval à tourner. On ne tire pas un cheval à tourner. -Les jambes travaillent constamment et de façon indépendante. -L’équilibre doit être bon pour avoir de bons effets de jambes. -Donner des couloirs précis à votre cheval le gardera naturel dans ses mouvements et ainsi ce sera beaucoup plus compréhensible pour lui. -Les couloirs sont à l’infini.

4. Transfert de poids (transitions) -Un cavalier apporte un déséquilibre pour le cheval et le cavalier se doit d’aller rééquilibrer sa monture . Transfert de poids (suite) -Le cavalier doit sentir l’équilibre de sa bête sous lui. -Le cheval se doit d’aller derrière le mors et le respecter. -Des mains précises et fermes sont à travailler car, le cheval se rebellera. -Le cavalier doit faire un avec la colonne vertébrale de son cheval (l’équilibre et les réflexes du cavalier sont mis à l’épreuve.) -Un cheval qui effectue une transition soulève ses antérieures et engage ses postérieures(un bon cavalier recherche les mouvements naturels de sa bête) -Un cheval qui effectue de bon changement de vitesse tolère bien le mors. -Ce point est à travailler continuellement car pour le cheval le poids du cavalier remet son équilibre en question.

5. Enlignement (équilibre dans les tournants) -Lorsqu’un cheval tourne, il transporte la majeur partie de son poids sur sa hanche intérieure. -Donner un espace logique afin de conserver votre bête sur la bonne hanche. -Un cheval trop arqué ne gardera pas le poids sur la bonne hanche. -Un cheval en manque d’espace perdra l’équilibre et mettra son poids sur l’autre hanche. -Un cheval aura de bonne sortie de baril à condition qu’il soit sur la bonne hanche. -La capacité qu’un cheval a de garder son équilibre en tournant font de lui un bon ou moins bon candidat (Force des postérieures)


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square